De Minorque à Majorque

De Minorque à Majorque

Beau soleil méditerranéen, petite brise de sud-est, nous filons à bonne allure, 8-9 nœuds, vers Majorque. La ligne de pêche est mise mais toujours rien ! Nous longeons à présent la côte est de Majorque.  Le temps de donner quelques nouvelles…

Magie des départs à l´aube

Nous avons quitté Minorque ce matin, juste avant le lever du soleil. C’est souvent beau de partir à l’aube et c’était le cas. D’abord un peu de route au moteur. Cela nous permet de remplir les réservoirs d’eau douce. Puis le vent se lève gentiment vers 10 heure, comme depuis une bonne semaine. Une belle occasion de sortir le gennaker et de profiter d’un sentiment agréable de petite glisser sur la mer…

Nous avons passé les 2 dernières semaines à Minorque avec Pascale, Ludovic et les enfants. Au programme ? Navigation de cala en cala avec une halte prolongée dans la capitale, Mahon, pour s’abriter des restes d’un coup de tramontane. Ce furent deux semaines de navigation très agréables. Découverte de la croisière pour Ludovic et les enfants : ils avaient l’air convaincus ! Peu de milles parcourus, mais de superbes mouillages. Petite navigation, baignade, un petit tour à terre, rebaignade, plongée près du bateau, paddle, canoë, glace à terre, nouvelle petite navigation… Pas mal de tentatives de pêche par Ludovic, mais nous avons uniquement mangé du thon en boite…  Sans oublier les cours de natation de Ludovic et sa participation (hyper) active à l’entretien du bateau !  Un grand merci !

Ces derniers jours, nous avons retrouvé Hervé et Gwen et leurs deux enfants sur leur bateau. Ils ont fait un tour de l’Atlantique il y a 3 ans sur le même type de bateau que nous : lien. Nous nous sommes rencontrés à La Grande Motte par l’intermédiaire du chantier du bateau et avons bien sympathisé.  Gwen est aussi notre intermédiaire avec l’association Voiles Sans Frontières. En plus de passer quelques soirées fort agréables ensemble, nous avons eu beaucoup de conseils très pratiques sur la grande croisière.

Fin des vacances, début du grand voyage

Voilà, maintenant, nous nous retrouvons tout les quatre après un mois où nous avons eu la chance de retrouver une bonne partie de la famille et beaucoup d’amis.  Quelle chance ! Nous étions en vacances, maintenant, nous allons commencer à être en voyage. Les enfants ne vont pas tarder à commencer le CNED, nous allons découvrir des endroits que nous ne connaissions pas. Un autre rythme nous attend et nous sommes ravis de ce moment.

This article was written by william

3 comments:

soeurette28 août 2013 at 10 h 58 minReply

Ici, l’été continue et on commence à se préparer pour la rentrée. La présence des valette est fort agréable et les enfants en profite bien (moi aussi d’ailleurs).
Je continue à vous suivre et à m’évader le temps d’une pause.
Biz

Henri25 septembre 2013 at 13 h 46 minReply

C’est pas un peu rapide 8-9 noeuds pour pêcher? Tu vas choper que des espadons à cette vitesse. Est ce que tu as mis une planche (pour qu’elle coule) à ta ligne ? J’avais un pote qui fabriquait les planches lui-même. Il suffit de trouver un truc qui flotte mais qui flotte moins vers l’avant (du coup il plonge) (tu peux prendre une petite planche de bois ou le métal d’une boite de conserve (attention à ne pas se couper)). On raconte aussi qu’il est préférable de mettre plus d’une ligne (ca fait banc de poissons). J’imagine que les marins que tu rencontres doivent t’en donner plein des conseils sur la pêche et p’tet même que tu n’en as même pas besoin.

william26 septembre 2013 at 19 h 11 minReply

Les planches, je pense que c’est pour pêcher jusqu’à 4 nœuds, après, cela plonge trop. Dès qu’il y a un peu de vent, nous sommes souvent à plus de 7 nœuds. La planche n’est plus adaptée… Du coup nous trainons un leurre qui reste à la surface. On nous a toujours conseillé ça, même si pour l’instant nous n’avons pêché que 3 poissons. Nous avons effectivement eu un espadon au bout de la ligne en arrivant à La Graciosa ! Mais il s’est décroché. Je ne sais pas si j’aurais pu le remonter. Pour ce qui est des 2 lignes, c’est effectivement mieux d’en avoir 2. Nous y pensons…

MENU